Combien de variétés d’avocats existe-t-il ? Leurs vertus et leurs variétés.

Sans Catégorie

Combien de variétés d’avocats existe-t-il ? Leurs vertus et leurs variétés.

1ère partie

Combien de variétés d’avocats existe-t-il ?

Il existe trois groupes écologiques ou races autochtones selon la botanique et ils peuvent être considérés comme les pères-mères des variétés actuelles.

Cependant, en raison des rares études en ethnobotanique, ainsi qu’en diversité génétique au sein des espèces, nous n’avons aucune notion des autres races sauvages existant dans les forêts tropicales d’Amérique. D’où la la question nécessaire « Combien de variétés d’avocats existe-t-il ?« 

L’hybridation dans ce fruit délicieux est d’une grande importance, les conditions mystiques de la fleur étant le grand déterminant ; bien qu’ils soient hermaphrodites (deux organes reproducteurs) l’auto-fécondation est presque un miracle, puisque la maturation des organes masculin et féminin ne coïncide pas dans le temps, ce qui ne permet pas une fécondation à partir d’une même fleur, cette dichogamie, selon le language scientifique, permet toutefois le brassage génétique, indispensable à la survie. D’autre part, seule une fleur sur 5000 donne un fruits.

Cette organisation détaillée oblige les agricuteurs à avoir au moins deux variétés différentes dans leurs cultures pour augmenter leur production.

On ne sait pas quand une sélection consciente de l’avocat primitif a été domestiqué.

Néanmoins, il est certain que les habitants d’Amérique Centrale montrent un intérêt à maintenir le développement de ce fruit, non seulement pour leur alimentation pour sa richesse nutritionnelle, mais aussi pour les nombreux usages tels que la nourriture pour les animaux, la production d’huile alimentaire et cosmétique, de vins, de thés. Son bois est utilisé dans la construction de maisons, dans l’élaboration d’outils de travail mais aussi en combustible de chauffage, ses feuilles sont condiment et médicament et l’avocatier fournit de l’ombre.

L’avocat a-t-il des proches ?

Persea americana est le nom scientifique donné à l’avocatier tel que nous le connaissons.

La combinaison de ces deux noms a fait l’objet d’un certain nombre d’approbations systématiquement organisées et utilisées par les experts en taxonomie, qui est la science chargée de classer les organismes dans un système de classification composé d’une hiérarchie de groupes apparentés.

Cette intention de donner un nom à tout ce qui existe a toujours été présente dans la vie humaine.

Les gens ont toujours été conscients des organismes qui les entourent. En fait, certains scientifiques sont convaincus que nous avons un penchant génétique et instinctif pour la nature, ce qui expliquerait pourquoi nous nous préoccupons des plantes et des animaux.

Quelles spécificités donner aux avocats ?

En fait, une grande partie des coutumes culturelles sont basées sur la nature, comme les saisons, la récolte des fruits, le pâturage des animaux, etc.

Ainsi, nous pouvons constater que les tribus forestières ont donné un nom à chacune des plantes et des animaux qui composent la forêt, une activité qui prendrait des centaines d’années à la science moderne.

Cela leur a également permis de développer un langage qui, outre l’attribution de noms, a clairement identifié ses usages. Cette forme de classification est appelée taxonomie populaire, qui a servi de base aux scientifiques-chercheurs modernes dans leurs efforts pour classifier et nommer les espèces de façon universelle.

Cette brève introduction a pour but d’expliquer pourquoi l’avocat est une espèce ayant de nombreux apparentés.

Il convient de rappeler que l’espèce est une unité de base de la classification biologique. Chaque espèce est une population naturelle capable de se croiser et de produire une progéniture fertile. Aussi, tous les individus d’une espèce sont morphologiquement similaires et dérivent d’une structure commune.

Au sein de l’espèce, nous pouvons trouver de petits groupes qui diffèrent les uns des autres par des caractéristiques qui n’empêchent pas la reproduction, ainsi dans l’avocat nous trouvons trois races anciennes et une proposée récemment :

Quelles sont les races d’avocats ?

Race mexicaine Persea americana var. Drymifoli ;

La race guatémaltèque Persea nubigena var guatemalensi ;

Race antillaise Persea americana var. americana.

La race costaricaine Persea americana var. Costarricensis (nouvelle) porte le nom de son origine, car elle est considérée comme unique au Costa Rica.

Les races ont plus d’une caractéristique différentielle, et celles-ci regroupent à leur tour des variétés qui se distinguent les unes des autres par une seule caractéristique distinctive.

Actuellement, selon la littérature, environ 900 variétés d’avocats ont été reconnues.

Certains indiquent que chaque graine d’avocat est potentiellement une nouvelle variété, c’est-à-dire, parce que les caractéristiques de la fleur sont très exigeantes, ce qui oblige l’agriculteur, à avoir au moins 2 races dans ses cultures pour une pollinisation efficace.

Il semble que seule la magie peut transformer moins de 1% des fleurs en fruits, alors qu’elles en produisent des millions.

Sans aucun doute, nous pouvons assurer que l’avocat a de nombreux proches, qui sont comme des enfants métis qui possèdent des caractéristiques différentielles telles que la saveur, la couleur, la forme, la texture de la pulpe, la taille, entre autres. Nous nous demandons donc une fois de plus, combien de variétés d’avocats existe-t-il ?

Quelles sont les caractéristiques par race ?

RaceAntillaiseGuatémaltèqueMexicaineCostaricaine
BranchesPubescentsLégèrement pubescent
FeuillesCoriacées, elliptiques ou subaquatiques, de 10 à 30 cm de long et de 3 à 19 cm de large, avec un apex aigu à accumulé. Il a une pubescence dans le faisceau.Subcoriáceas, de 8 a 20 cm de largo y de 10 a 24 cm de ancho. Son de formas ovadas, ovoides u oblongas. Ápice acuminado, obtuso o redondeado. El envés es pubescente.Más pequeñas que guatemalteca y antillana. De color verde oscuro intenso y aromáticas al igual que su corteza y madera. El ápice es agudo y el haz es glauco.Variadas con semejanzas a las razas antillana y guatemalteca y aroma a anís como la raza mexicana.
InflorescenceAxillaire, sous-terminale ou multiple, densément pubère Fleurs vertes de 3 à 6 mm de long et de 2 à 3 mm de large, de couleur verte.Subterminal, modérément tomenteux et fleurs de 3 à 7 mm de long.Subterminal, multiple, avec ou sans pubescence. Les fleurs sont régulières.Elle fleurit de novembre à décembre.
Fruit1 à 3 fruits par grappe terminale, de 10 à 25 cm de long, piriformes, à la peau brillante et de couleur vert foncé à brun à violet. La pulpe est pauvre en huile et riche en sucre, avec une texture aqueuse.2 à 4 fruits par grappe terminale, d’une longueur de 10 à 18 cm. Forme ovale à légèrement piriforme. La chair a une épaisseur de 4 mm et est quelque peu fibreuse, avec plus d’huile que la race antillaise. La peau est épaisse et verte à marron ou noire à maturité.3 à 6 fruits par grappe terminale, d’une longueur comprise entre 4 et 12 cm. Ils ont une forme ovoïde ou légèrement piriforme. La peau est fine et lisse, avec des couleurs allant du vert foncé au brun, au noir ou au violet. La pulpe est composée d’une essence d’anis, peu fibreuse et à forte teneur en huile.Petit, rond à piriforme et de 4 cm de diamètre. Elle a un goût amer et sa peau est facilement détachable et d’un vert vif. Il présente sa maturation en septembre.
SemencesForme ovale, de taille variable avec une surface rugueuse.Sphérique et petit.Longue, ovale et lisse.Rond, rugueux et rose à rouge.
De la floraison à maturité5,6 à 9 mois.10 à 15 mois.5,6 à 8 mois.

Traduit de : https://www.intagri.com/articulos/frutales/razas-del-cultivo-de-aguacate

À quelle hauteur sont cultivées les variétés d’avocats ?

Nous pouvons les trouver domestiqués à toutes les altitudes, c’est donc la raison qui contribue le plus à leurs différences.

La race antillaise est adaptée du niveau de la mer à 1 000 m et on la trouve couramment en polyculture avec les mangues, le guama, le corossol, la goyave, le tamarin, la papaye, entre autres.

Ses fruits sont verts. Ils sont les plus gros fruits des trois races entre 400-1500 grammes, la peau est un peu épaisse, lisse et brillante avec une pulpe abondante de bonne qualité.

La race guatémaltèque est présente entre 1 000 et 2 000 mètres d’altitude. Elle se comporte bien avec les oranges, les citrons, les mandarines, les chérimoles, l’anon, le cacao, etc.

Ses fruits sont de couleur violette, de taille moyenne entre 200-500 grammes. La peau est un peu épaisse, ligneuse et rugueuse, avec une pulpe abondante et de petits pépins, son fruit est considéré comme la meilleure qualité.

La race mexicaine se reproduit de 1 500 à 3 000 mètres d’altitude. Elle est cultivée en relation avec le café, les pommiers, les forêts de pins et de chênes et bien d’autres encore.

Ses fruits sont verts, de petite taille, entre 50-300 grammes, la peau est très fine et lisse, le pépin est gros et peu pulpeux, la qualité du fruit est bonne.

Leur domestication, comme celle d’autres plantes d’origine Amérique Centrale, jouit de la faculté de survivre, de s’adapter, de coexister et de se développer dans des endroits inhospitaliers, aux caractéristiques désertiques, comme Israël et le Maroc, tant qu’elles disposent de conditions minimales d’eau, de lumière et de nutriments.

L’avocat est-il respectueux de l’environnement ?

On parle beaucoup de l’impact de la production d’avocats dans le monde entier, ou plus précisément dans les pays considérés comme les grands producteurs.

S’il est vrai que tout type de monoculture peut, d’une manière ou d’une autre, entraîner une détérioration du sol ou de l’écosystème auquel il appartient, puisqu’il en soustrait les sources nutritives, l’avocat a d’autres vertus plus important pour son environnement.

Une production responsable contribue à minimiser ces impacts et à les rendre régénérateurs. En bref, l’avocat a des qualités qui nous font penser qu’il est un ami tropical et inconditionnel, et qu’il contribue grandement à la durabilité des forêts tropicales.

Bien que la forte demande ait augmenté le nombre d’hectares cultivés dans les pays producteurs, le Mexique, la République dominicaine, le Chili, le Pérou, la Colombie, le Kenya, le Brésil, l’Afrique du Sud, l’Indonésie, etc. Elle n’implique pas la détérioration des écosystèmes indigènes mais au contraire favorise une association bénéfique avec d’autres cultures.

Et que fait POP fresh dans ce contexte ?

POP fresh identifie et intègre dans son écosystème, ces producteurs engagés dans le respect de l’environnement et de la société. Elle leur permet d’accéder aux marchés internationaux grâce à sa vitrine et d’établir plus que des relations commerciales avec leurs futurs acheteurs.

L’avantage d’acquérir vos produits par le biais de POP fresh est le pari sur des prix équitables, la commercialisation directe, l’appropriation des technologies par les producteurs bio-responsables et le soin de la Terre Mère comme l’appellent les autochtones américains.

Pour en finir, pour répondre à la question « combien de variétés d’avocats existe-t-il ? », ce préambule est nécessaire pour pouvoir y répondre. C’est pourquoi nous vous invitons à nous suivre et à être les premiers à lire et partager la deuxième partie de cet article.

En co-rédaction avec Rossy Armenta.

Les photos utilisées dans cet article ne nous appartiennent pas, mais nous remercions les auteurs de nous avoir permis de les utiliser sur le web.

Share with passion